L’achat ou la construction d’un bien immobilier par une SCI, Société Civile Immobilière, à des fins lucratives (location ou revente), ou personnelles (transmission de patrimoine), représente un réel investissement financier. Le choix d’un bien à acquérir est une étape cruciale pour limiter les risques de perte. 

Voici tout ce qu’il faut savoir pour votre projet d’achat dans le cadre de votre SCI.

Comment choisir le bien pour sa SCI :  le choix du bien selon votre projet

Il existe, en réalité, plusieurs types de SCI, dont le statut juridique est déterminé en fonction de votre projet :

  • la SCI classique, pour la gestion locative d’un bien immobilier ;
  • la SCI familiale, pour la gestion d’un patrimoine entre plusieurs membres d’une famille ;
  • la SCI de construction-vente, SCCV, pour la construction d’un bien immobilier en vue de le revendre ;
  • la SCI d’attribution, SCIA, pour l’achat d’un bien immobilier à rénover en plusieurs logements exclusivement réservés aux associés de la SCI.

Le régime de la SCI détermine également les mentions obligatoires à faire apparaitre dans les statuts de l’entreprise ainsi que dans l’annonce légale de création de la SCI : 

  • la dénomination sociale ;
  • la forme juridique (SCI, SCI familiale, etc.) ;
  • le capital social (et la répartition des parts entre associés) ;
  • l’adresse du siège social ;
  • l’objet social (location, revente, etc.) ;
  • la durée de vie de la société ;
  • l’identité des associés ;
  • le registre du commerce et des sociétés d’immatriculation de la SCI.

Pour rappel, l’annonce doit être publiée dans un journal d’annonces légales habilité et présent dans le département du siège social de la SCI ou, à partir de 2021 à la suite à la loi Pacte, via un service de presse en ligne. Dorénavant, le tarif de publication d’une annonce légale de création d’une SCI se base sur un prix unique, peu importe le département, de 189 euros (227 euros pour la Réunion et la Mayotte).

Comment choisir le bien pour sa SCI :  les critères de choix au regard du projet

C’est donc en premier lieu votre projet qui détermine les critères de choix du bien, car vos besoins ne seront pas les mêmes.

  • La localisation du bien

Une zone géographique fortement peuplée démontre son attractivité :  présence d’entreprises, facilité de circulation, commerces et services de proximité (transport, écoles, etc.). Par conséquent, la demande locative y est plus importante.

  • La rentabilité locative du bien

Les bénéfices (revenus locatifs) doivent être étudiés au regard de critères complémentaires, comme l’imposition sur les bénéfices, le prix moyen de l’immobilier, la revalorisation du bien, les éventuels travaux, la taxe foncière, les frais d’achat, etc.

  • L’attractivité du bien immobilier

Vous hésitez entre l’achat d’un bien neuf ou d’un logement ancien. Sachez qu’un bien neuf, certes plus cher, n’est pas sans avantages : 

  • une meilleure attractivité locative grâce à son état propre et conforme aux dernières normes ;
  • pas de  travaux de rénovation coûteux ;
  • des garanties décennales sur la construction de la maison ;
  • les frais de notaire moins élevés que dans l’ancien (entre 3 et 4 %) ;
  • des dispositifs de défiscalisation, comme la loi Pinel.